Assurance

L’Assurance emprunteur

Déjà, dans ces colonnes, le cas des assurances emprunteurs a été soulevé.

Indispensable, quoique non obligatoire légalement, pour obtenir un crédit, c’est une véritable vache à lait pour l’organisme financier qui l’accorde.

Sans aucun effort, il inclut dans le coût de son crédit celui de l’assurance.

Et, hop, ni vu ni connu, il empoche en plus la bonne commission qui va avec.

Et lorsque l’on sait qu’il s’agit d’un marché de 9 milliards 800 millions, l’on comprend bien que votre banquier, car le plus souvent il s’agit de lui, insiste un peu pour que vous y adhériez.

C’est un véritable scandale d’autant plus que généralement, le temps est compté pour comprendre ce à quoi vous souscrivez puisque votre intérêt est le crédit.

L’assurance n’étant dans les faits que la certitude du banquier de récupérer sa mise si vous deviez passer de vie à trépas.

Et que dire de l’acceptation de l’extension « Perte d’emploi » pour un retraité ? Quand l’on pense que compte tenu la relative faiblesse des taux d’emprunt, tout dépend de quel côté l’on regarde, celui du coût de l’assurance n’est plus marginal.

D’autant plus que parfois, il obère votre capacité à emprunter.

C’est dire qu’il y a du grain à moudre.

Déjà, il est fait obligation au prêteur de laisser le choix à l’emprunteur de son assureur.

Ensuite, ledit emprunteur peut à tout moment changer d’assurance pourvu que la solvabilité du crédit reste constante.

D’ailleurs, au fur et à mesure, l’on voir son banquier bon camarade faire de plus en plus grise mine.

Mais peut-être que le coup de grâce lui sera porté avec certaines nouveautés déjà en cours.

En effet des petits malins en style star-Up veulent remettre le marché au bon niveau de leurs profits.

Et, tout se passe via internet avec le smartphone de madame tout le monde sur une application bien pensée.

Une réduction de 25 à 30 % par rapport à ce qui existe, cela vous dirait ??

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page