Assurance
A la Une

Les intermédiaires d’assurances dont les comparateurs : Rôle et rémunération

La présentation des opérations d’assurances est règlementée par le décret du 29 janvier 1965, les personnes habilitées à présenter des opérations d’assurances au public, pour le compte des assureurs, doivent remplir des conditions d’honorabilité et de capacité professionnelle, leur rôle est double, ils sont les apporteurs d’affaires des assureurs et ils doivent apporter aux assurés l’assistance technique dont sont redevables les assureurs.

Les assureurs leur versent une commission d’apporteur d’affaires qui inclut le service rendu aux assurés et aux assureurs, sur le plan de la conception et de la mise en place des contrats, ces derniers ils n’ont rien à payer en dehors des cotisations.

Il existe deux sortes d’intermédiaires, les courtiers et les agents d’assurances et des mutuelles sans intermédiaires qui occupent une place importante dans l’assurance des particuliers, tel que automobile, habitation, mutuelle, obsèques.

Le courtier est soit une personne physique, soit une société commerciale agissant pour son compte, la vocation des courtiers sont les risques d’entreprise, les risques techniques, rare sont ceux qui s’intéressent aux risques de masse, celle des particuliers.

L’agent général est toujours une personne physique, il intervient en qualité de mandataire d’une société d’assurance dans le cadre d’un statut, il est le propriétaire de sa clientèle qu’il peut céder à un successeur.

L’assurance évolue, notamment dans le domaine du courtage, en ouvrant de nouveaux horizons à l’assurance des particuliers.

Actuellement, en choisissant son intermédiaire, un agent d’assurances où en passant par le guichet de sa banque ou une mutuelle, on choisit automatiquement son assureur, en souscrivant l’un des contrats qu’il propose, qui n’est pas nécessairement le meilleur adapté à ses besoins.

De là est née une nouvelle forme de courtage d’assurance, grâce à l’informatique, celle des comparateurs, qui ont accès à un vaste marché.

Leur travail consiste à enregistrer sur ordinateur les caractéristiques d’un maximum de contrats dans un domaine donné, de manière à pouvoir orienter le demandeur d’assurance, à l’aide d’un questionnaire, sur l’assureur qui offre le contrat qui correspond le mieux à ses besoins, son travail s’arrête là et il perçoit de l’assureur une commission d’apporteur d’affaire, en cas de souscription du contrat dans le cadre de la filière proposée.

Erik Kauf

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page