Assurance

Dégâts des eaux

Un pub qui peut passer pour marrante pour dire que l’on peut faire intervenir une certaine catégorie d’artisan

Il s’agit en fait d’un occupant qui subit depuis une trop grande période une fuite d’eau à son plafond, vu l’état vert de ce dernier.

Bien sur, il a eu de la chance que le gardien de l’immeuble lui dise la chance de pouvoir y faire appel.

Mais sait-il cet homme qu’il autrement aller les yeux fermer faire une déclaration de sinistre dégâts des eaux à son assureur ? Aussitôt dit, aussi tôt une expertise est proclamée.

Il se peut même qu’on lui demande de faire de simples photos pour une évaluation rapide.

Ou encore, lui demander l’accord pour l’intervention directe d’un artisan qualifié par l’assureur pour faire ce qu’il doit faire.

Dans tous les cas, c’est à l’assureur de prendre toutes les mesures utiles pour que cesse ce genre de désagréments.

Toutefois, vous devez faire votre déclaration dans les 5 jours à partir du moment où vous êtes informé de la survenance des dégâts.

Mais pour que cette déchéance puisse s’appliquer, il faudra que l’assureur prouve que ce retard lui cause vraiment préjudice.

Et, il faut bien le dire, du moins au premier niveau de décision, l’assureur n’aime pas cela et tentera d’invoquer sans autre forme de procès son non engagement.

Par exemple, il pourra dire que si le sinistre dont l’exemple avait été pris, n’aurait pas pris cette couleur si l’assuré avait fait sa déclaration dans les délais.

Mais, il n’est pas sur que le juge aurait la même position ; aussi n’hésitez pas à exprimer votre désaccord jusqu’au plus haut niveau s’il le faut.

Par ailleurs, s’agissant de murs et plafond, ce n’est pas la seule surface sinistrée qui doit être traitée, mais bien l’ensemble dans sa totalité qui doit être refait.

Un autre sujet sensible qu’est la franchise.

Quelque soit les conventions inter-assurances, si un tiers responsable peut être mis en cause, vous n’avez pas à supporter le coût de cette franchise…

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page